Histoire, culture et patrimoine

Document importé depuis cybercommunes.

Un peu d'histoire

 

Défrichée vers 1234 par les moines de La Ferté, la commune, qui se dénommait anciennement « Villeneuve-lès-Chassignole », a son premier établissement le long du ruisseau de Verrière. Des tuiles présumées romaines ont été retrouvées au lieudit « Machefeu » et des silex à « La Fortune ». Elle serait la plus haute perchée du canton de Buxy : 456 mètres, l'une des plus éloignées du chef-lieu (12 km), probablement l'une des plus étendues (1556 hectares dont 240 de bois et forêts), depuis qu'un Edit Royal de Louis-Philippe a en 1846- prononcé sa réunion avec la commune voisine de la Chapelle Villard. 143 habitants, dont la moitié environ regroupée au village, longeant les RD 48 et 69 (Chalon-sur-Saône  et Montceau-les-Mines). La commune est adossée au Nord à la butte de Chatel-Moron qui surplombe la « Vallée des Vaux », bien connue des cyclistes. Au Sud, elle est traversée par la RCEA (Route Centre Europe Atlantique) à laquelle la commune est reliée « Aux Baudots », vers le sud et à Sainte-Hélène vers le Nord. Elle se trouve à 12 minutes de la gare TGV de Montchanin et se trouve, de ce fait à moins d'une heure trente de Paris. Les habitants sont les « montivilleneuviens » et « montivilleuviennes ». La route départementale qui la dessert du Nord au Sud, permet d'admirer un magnifique panorama vers l'Est et l'Ouest.

 

Culture et patrimoine

 

 Symbolique des armoiries

L'émail De gueules au champ cousu de sinople, un chevron d’or brochant sur les deux ; accompagné au premier champ d’une crosse d’argent et d’une montagne à six coupeaux du même, au deuxième d’un taureau passant aussi d’argent.

Dans le blason de Villeneuve-en-Montagne les chercheurs du Conseil Historique et Héraldique de France ont choisi la règle des armes parlantes, suggérées par ailleurs par Monsieur le Maire et ses Conseillers.Nous découvrons donc en pièce honorable le CHEVRON, symbole de la protection qui, associé à l'OR, le plus noble des métaux, indique la prospérité dont il est le messager. L'émail de GUEULES du premier champ évoque l'esprit de Feu, descendant sur la Terre porté par les vents. Caractéristiques du lieu, ainsi que le courage de ses habitants. Sur ce champ figurent deux meubles important, la CROSSE et la MONTAGNE ; cette dernière étant la représentation même du nom de la Ville, la crosse par contre nous amène plus loin dans l'histoire, au 23 juin 1846, alors que Louis-Philippe par édit royal regroupa Villeneuve à la Chapelle-Villars, siège  de l'église du même nom qui conserve depuis 1333 le gisant de Berthaut de la Chapelle, évêque de Chalon, qui voulut s'y faire enterrer en dépit des querelles que sa dicision souleva. Le SINOPLE su deuxième champ remémore l'activité rurale de ce peuple, accompagné du taureau passant, signe de fécondité, d'abondance et de réussite. Pour conclure nous remarquerons l'équilibre que les trois meubles d'argent créent avec le chevron d'or, dans une parfaite harmonie.